– « Je te l’ai dit et je te le redis encore une dernière fois, et t’as intérêt à ouvrir grand tes petites oreilles et ta petite cervelle : tu ne parles pas, tu ne dis rien, tu ne parles à personne, t’as compris ? Quand tu voyages avec moi, quand tu es avec moi, tu n’ouvres pas la bouge, ma thalich foumek. Soussem. j’ai dit Soussem. »

– « Mais je voulais juste demander… »

– « Soussem, je t’ai dit khelki foumek, tu ne parles pas, tu la fermes. »

– « C’est pour les numéros, les places »

– « La prochaine fois, tu voyageras toute seule, tu ne viendras pas avec moi, tu prendras toute seule l’avion. je t’ai dit tu te tais. Toi, tu ne connais rien, tu ne comprends rien, tu es bête, ma kritich, ma ta3arfi walou. Moi je sais lire, je sais trouver ma place tout seul, j’ai besoin de personne, je n’ai pas besoin de demander. »

– « eh, mais le stewart saksani… »

-« Soussem, je t’ai dit tais toi, tu te tais. Tu fermes ta bouche, tu comprends quand je te parle ? Tu es avec moi, tu ne parles pas, tu ne regardes pas. C’est moi qui donne les passports, qui cherche les places et qui parle avec les policiers. Toi, tu ne fais rien. Tu me suis et tu te tais. Tu ne comprends rien, il faut toujours que tu demandes et que tu montres ton ignorance. Moi je sais, je n’ai pas besoin que tu me fasses honte, je n’ai besoin de personne, je sais me débrouiller, tu comprends ça ? Toi tu es nulle, tu ne sais rien, mais si tu veux voyager avec moi, alors TU LA FERMES ! »

**********************

Vol Paris Alger, entre un homme et une femme

Publicités